Il s’agit d’une technique de désensibilisation de traumatisme en utilisant les mouvements oculaires mis en évidence en 1987 par Francine Shapiro, psychologue américaine.

L’EMDR permet de dépasser des vécus traumatiques qui peuvent avoir des conséquences des années après, et créer des angoisses, des troubles du sommeil, du stress, de la tristesse. Et créer également des schémas répétitifs.

Avec cette pratique, les thérapeutes peuvent accompagner des personnes ayant subit des traumatismes, même des années après, pour les aider à reprendre le contrôle et retrouver un quotidien plus serein.

Elle est notamment très utilisée pour le traitement du SSPT (Syndrome de Stress Post-Traumatique) chez les militaires revenant d’intervention, ou de zone de guerre.

Il est important de comprendre que le mot « traumatisme » englobe des situations multiples, et pas seulement des situations extrêmes type attentat, accident graves…

On définit comme traumatisme tout évènement ayant entrainé un changement important, où l’on peut définir un « avant » et un « après ».

Cela peut donc concerner une multitude de situations, comme des blessures de l’enfance, des situations conflictuelles avec votre entourage, des accidents de la vie qui peuvent paraitre bénins au premier abord, mais qui ont laissé des traces importantes.